musée du Maquis Mariaux

Nous sommes allés à la rencontre de Monsieur Gérard Martin Maire de Moussy pour en savoir plus sur le petit musée qu’il a créé dans le hall de la mairie.
En quelques questions voici ce que nous avons appris.

O.T : En décembre 2013, vous avez inauguré la Mairie de Moussy et avez aménagé un petit musée du Maquis. De quoi s’agit-il exactement?
G.M : C’est en planifiant les travaux de réhabilitation sur le bâtiment communal que le sous-préfet m’a suggéré d’avoir un souvenir de ce qui s’est passé en 44 dans notre village.
J’ai eu la chance d’avoir deux sous-préfets qui ont soutenu le projet de ce musée “Maquis Mariaux”.
Pendant 4 jours a eu lieu la bataille de Moussy-Forcy du 12 au 15 août 1944.
Pendant la drôle de guerre, sous l’occupation par l’Allemagne nazi on recrutait les jeunes pour partir au travail obligatoire en Allemagne : le S.T.O.

vue-generale-musee-moussyP

Les jeunes gens ne voulaient pas partir en Allemagne. Ils allaient se cacher dans la forêt du Coursier près de Prémery. Le maquis était né.
Mais ces jeunes n’étaient pas des militaires, en cas d’attaque ils étaient faibles. L’endroit était trop à découvert, ils sont donc venus en forêt de Moussy.
La position était stratégique, un verrou devant le Morvan.
Les Allemands se sont regroupés à Saint-Pierre-le-Moûtier, ils se sont dispersés pour passer la Nièvre.
Ils sont tombés contre les 800 hommes des maquis Daniel, Julien et Mariaux.
Le 12 août ont eu lieu les premières embuscades. Le dernier jour l’aviation allemande étant venue en renfort le repli fut ordonné.

ferme-de-la-colonneP
Il y avait une ferme La Colonne, 32 personnes y ont succombé dans les affrontements avec l’ennemi.
Aujourd’hui Madame Vessereau est le témoin qui nous permet de perpétuer le souvenir, son mari était le chef du maquis Mariaux.

 
O.T : Comment êtes-vous devenu président de cette association ?
GM : Quand Monsieur Albert Graillot (89ans) m’a demandé de prendre sa place de président en 2011, j’ai accepté.
cadre-musee-moussyP
O.T : Les témoignages ont donné lieu à un DVD. Touche-t-il les gens ?
GM : Oui beaucoup d’émotions se dégagent de la parole des personnes qui ont vécu ce moment historique.
Nous avons reçu une classe de jeunes Parisiens et cela leur a permis de prendre conscience que les jeunes maquisards avaient leur âge.

D’autres classes sont bienvenues, nous pouvons recevoir des groupes sur rendez-vous, bien que le musée ne soit ouvert que pendant les jours d’ouverture de la mairie le mardi et le jeudi.
Il faut demander un rendez-vous à l’Office de Tourisme de Prémery.

O.T : L’association est-elle active dans d’autres domaines?
GM : Oui nous avons la chance que la fille d’un maquisard soit notre secrétaire et elle a bien voulu reprendre toutes nos données, elle assiste aux cérémonies et donne des directives intéressantes.
Tous les ans avec notre trésorier elle reçoit un groupe de jeunes BiéloRusses qui donnent une fête à Moussy, après s’être recueilli aux monument de La Colonne.

O.T : Avez-vous un message particulier à faire passer ?
GM : Oui je fais un appel à tous les donateurs pour nos vitrines, c’est important de transmettre le souvenir de cette action car l’oubli est facile, de nos jours où on perd le sens de l’entraide.

O.T : Merci monsieur Martin et nous serons bien sur au rendez-vous cet été pour les commémorations.

heures d'ouverture de la mairie  le mardi de 14 h 30 à 16 h et sur rendez-vous .tableau